Bonjour,

Nous trouvons inacceptable qu'en Europe, des travailleurs bénéficient d'une protection très inégale contre une série de substances dangereuse ou cancérigènes sur leur lieu de travail et que cette protection soit même dans certains cas inexistante.

Au niveau européen, la réglementation en la matière est particulièrement faible. En 34 ans, des valeurs limites contraignantes ont été fixées pour 5 substances seulement, contre 113 valeurs limites indicatives (non-contraignantes). En comparaison au nombre total de substances qui circulent sur les lieux de travail en Europe (145.000 selon le règlement REACH), c'est terriblement peu. Les règlements nationaux existants en la matière diffèrent très fort entre les différents États-membres : pour certaines substances, certains pays n'ont aucune valeur limite tandis que d'autres ont des valeurs limites 10 fois plus strictes que leurs pays voisins. Les pays appliquant des normes strictes ont ainsi souvent un handicap en termes de coûts par rapport aux pays qui appliquent des normes faibles, voire parfois pas de normes du tout.

Nous vous demandons d'apporter votre soutien à la demande de la Confédération européenne des syndicats de prévoir, dans toute l'Europe, la même protection rigoureuse des travailleurs contre les substances dangereuses. Avec une priorité pour des normes européennes strictes pour 50 des substances cancérigènes les plus utilisées sur les lieux de travail. Et pour une harmonisation européenne rapide de toutes les autres normes nationales existantes au niveau le plus élevé. Travailler sainement et en toute sécurité est un droit de l'homme.



Cachez mon nom sur la liste des signataires
(l’adresse mail n’est jamais affichée)
Tenez moi au courant
 

Share